Le Shiatsu et l’accompagnement des personnes à Haut Potentiel

La personne à haut potentiel possède une forme d’intelligence et de pensée différentes qui est associée à de nombreuses spécificités telle qu’une hypersensibilité, une sphère émotionnelle débordante et envahissante qui marquent la personnalité depuis la naissance.

Accompagner les sujets à Haut Potentiel n’est pas un exercice aisé tant la complexité de leur personnalité se déploie sous de multiples facettes.

Dès la petite enfance les sujets ont tendance à refouler leurs émotions, à les étouffer pour s’en couper définitivement. Dans le cas contraire, les proches et leur entourage sont dépassés et ne savent comment les aider à grandir et à se réaliser.

Bien que l’origine du haut potentiel provienne d’un hyperfonctionnement cérébral, il compte plusieurs profils qui se révèlent bien différemment auxquels il faut ajouter la personnalité propre à chacun. Néanmoins cette particularité va avoir un impact plus ou moins handicapant dans les différentes sphères de la vie : sociale, psycho- émotionnelle, professionnelle.   

Pour qui ?

Enfants, adultes diagnostiqués ou non

Le Shiatsu les accompagne vers un apaisement et une meilleure gestion des émotions.

Les bienfaits du Shiatsu sur les personnes à haut potentiel permettent un  accompagnement dans :

  • L’apaisement du système nerveux,
  • Rééquilibre les dysfonctionnements hormonaux ( baisse du taux de cortisol et augmentation des hormones du bien être),
  • Réduit les tensions musculaires liées à l’anxiété,
  • Apaise les troubles addictifs ( alimentation, travail, drogue,…)
  • Harmonise les problèmes de sommeil.

Pour celles et ceux qui ne sont pas diagnostiqués :

Pourquoi est-il important d’en prendre conscience ?

Dans l’hypothèse d’une non-détection du Haut Potentiel Intellectuel, ou d’une non prise de conscience de cette identité, différents problèmes peuvent survenir : dépression, refus d’aller à l’école, problème d’intégration avec les autres (enfants ou adultes), isolement, problèmes psychosomatiques (maux de ventre, eczéma, troubles alimentaires), débordements émotionnels, TICs, échec scolaire, tentative de suicide…

Sans passer par la case « test de potentialité », il est important d’en parler.

Il est essentiel d’aider les enfants surdoués, dès leur plus jeune âge à prendre conscience de leur potentiel intellectuel, afin qu’ils puissent le comprendre, et apprendre à se l’approprier, à le gérer et à s’adapter sans en souffrir dans un milieu qui peut leur paraitre pour le moins adapté.